Aller au contenu principal
Primature de la République Togolaise

Le Premier ministre Komi Selom Klassou a conversé avec le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Togo, M. Pierre Laporte

Publié le : 19 mar 2019
Le Premier ministre Komi Selom Klassou a conversé avec le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Togo, M. Pierre Laporte

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Komi Selom Klassou a échangé ce mardi 19 mars 2019 avec M. Pierre Laporte, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Togo, accompagné de la Représentante-Résidente de la Banque Mondiale dans notre pays, Mme Hawa Cissé Wagué.

Présent au Togo pour appuyer l’équipe pays de la Banque Mondiale dans le cadre de la revue à mi-parcours de son Cadre de Partenariat Pays (CPC) pour le Togo (2017-2020), M. Pierre Laporte a rencontré le Premier ministre pour lui faire le point des travaux de consultation avec le gouvernement et le secteur privé togolais. « La Banque Mondiale a approuvé une stratégie pour le Togo il y a deux ans. Nous sommes en train d’évaluer cette stratégie, à mi-parcours de son exécution, pour relever les progrès et les défis en vue de procéder, avec la société civile et les autres partenaires techniques et financiers, à un ajustement.

Cette consultation aboutira dans les semaines à venir à un rapport avec de nouvelles propositions relatives aux interventions de la Banque au Togo pour les prochaines années », a souligné M. Pierre Laporte. Le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, en charge de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée et du Togo, a également fait part au Chef du Gouvernement des progrès enregistrés par notre pays dans ses efforts de maintenir la stabilité économique. « Nous notons que le Togo a fait beaucoup d’efforts en terme de stabilisation de son cadre macro-économique.

La dette du pays continue à baisser, le cadre fiscal est plus ou moins stable, ce qui permettra au Togo d’atteindre dans un ou deux ans le critère de convergence de l’UEMOA en terme fiscal » a ajouté M. Laporte. Le Directeur de la Banque Mondiale pour le Togo a par ailleurs rappelé au Premier ministre les 19 points gagnés par notre pays dans le dernier classement du Doing Business, « ce qui veut dire que le Togo a fait des efforts importants pour améliorer son cadre des affaires au profit du privé » a-t-il précisé. M. Laporte a enfin relevé que le Gouvernement a fait des progrès par rapport aux secteurs sociaux ce qui lui a valu l’amélioration de sa position dans l’indice de capital humain de la Banque Mondiale.

« L’indice de capital humain de la Banque Mondiale montre que, par rapport aux secteurs sociaux comme l’éducation, la santé et la protection sociale, le Togo est classé parmi les meilleurs en Afrique, même s’il reste beaucoup à faire », a conclu M. Laporte. Les consultations en cours à Lomé doivent permettre à la Banque Mondiale d’ajuster son Cadre de Partenariat Pays (CPP) au Plan National de Développement (PND, 2018-2022), seul cadre de référence des ambitions de développement du gouvernement togolais. Les engagements de la Banque Mondiale au Togo s’élèvent à environ 385 millions de dollars pour 17 projets approuvés couvrant plusieurs secteurs.

Top