Aller au contenu principal
Primature de la République Togolaise
KOMI SELOM
KOMI SELOM KLASSOU
Premier ministre

Biographie


Premier Ministre, Chef du gouvernement
Né le 10 février 1960 à Notsè dans la préfecture de Haho, M. Komi Selom Klassou a fait ses études primaires et secondaires à Notsè et a obtenu le Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) en 1977.
Ancien élève du lycée technique Eyadema, l’actuel Chef du gouvernement y a décroché son BAC II, série F1 en 1983, puis il s’inscrit à l’Université du Bénin (UB) où il a obtenu sa Licence es-Lettres en Géographie physique, option Hydro-climatologie en 1989.
 
En 1989, il décroche sa maîtrise dans la même option, puis son DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) en 1991 à l’Université de Bordeaux III (France).
 
En 1996, M. Komi Selom KLASSOU obtient son Doctorat en Hydro¬climatologie Appliquée à l’Environnement, à l’Université Michel Montaigne de Bordeaux III.
 
De 1989-1990, KLASSOU a été professeur d’histoire et de géographie, au lycée de Tokoin (Lomé), puis assistant-chercheur à l’UB, département de Géographie.
Maître de conférence aux Universités de Lomé et de kara, M. Komi Selom Klassou a fait plusieurs publications dans son domaine et, a pris part à diverses conférences mondiales sur le changement climatique.
 Il a été  Préfet de Tchaoudjo de 1997 à1998.
Le Premier Ministre komi Selom Klassou fut ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de 2000 à 2003, puis Ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, de 2003-2007.
Personnage charismatique bien connu des togolais, pour avoir occupé de nombreux postes de responsabilités, il a été Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale et ce, depuis 2007.
M. Komi Selom Klassou qui est membre du parti  l’Union pour la République (UNIR) a participé à plusieurs négociations politiques au Togo. Il est aussi membre de l’Assemblée parlementaire ACP-UE.
Distingué Commandeur de l’Ordre du Mono en 2006, il est marié et père de famille.
Homme de principe et de rigueur, il entend mettre ses expériences à profit pour poursuivre la politique de relance économique, de la lutte contre la pauvreté et de l’emploi pour la jeunesse togolaise prônée par le Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE.

Mot


« Je voudrais réaffirmer, devant la Représentation nationale, l’engagement et la détermination du Gouvernement à intensifier les efforts et les initiatives afin d’affermir le tissu social et l’unité nationale et de créer ainsi les conditions d’un développement participatif, inclusif et durable dans notre pays. »

  

« Notre pays a été marqué, ces derniers temps, par des tensions et des contestations politiques et sociales récurrentes. Cette situation préjudiciable à la paix, à l’unité nationale et à la cohésion sociale a entraîné de graves conséquences avec des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. Notre économie a subi de lourdes pertes. En cet instant précis, je voudrais avoir une pensée émue pour toutes les victimes. Ces événements douloureux nous interpellent tous à cultiver davantage et à entretenir en permanence la paix, la tolérance et la compréhension mutuelle.

Il nous faut, en effet, consolider la paix et renforcer la cohésion nationale, soubassements indispensables pour tout développement durable. Je voudrais réaffirmer, devant la Représentation nationale, l’engagement et la détermination du Gouvernement à intensifier les efforts et les initiatives afin d’affermir le tissu social et l’unité nationale et de créer ainsi les conditions d’un développement participatif, inclusif et durable dans notre pays. Dans cet esprit, les efforts de dialogue et de concertation seront poursuivis entre le gouvernement et les partenaires sociaux afin d’apporter des réponses adéquates et pérennes aux défis et aux préoccupations, notamment dans les secteurs de l’éducation et de la santé. De même, les négociations engagées avec les organisations professionnelles et notamment le Conseil National du Patronat (CNP) et les Centrales Syndicales  seront accélérées pour parvenir à des solutions globales susceptibles de garantir durablement la paix, la stabilité sociales dans notre pays et de contribuer à l’amélioration  des conditions de vie des travailleurs.

Ne l’oublions jamais,  la vision  du Chef de l’Etat c’est de continuer à construire  un Togo dans la justice  et sans exclusion, en permettant à tous les citoyens d’avoir les mêmes chances et les mêmes opportunités de réussite et d’épanouissement. Sa vision c’est celle d’un pays où nous devons absolument transcender tous les clivages et toutes les barrières en nous considérant et en agissant en filles et fils unis par une communauté de destin.

 

C’est ce Togo uni et prospère qui sous-tend le Plan National de Développement (PND) adopté par le gouvernement en 2018 qui vise à favoriser la transformation en profondeur de l’économie togolaise…

Mais il nous faut aussi travailler, tous et ensemble, à l’émergence d’un nouveau citoyen togolais pleinement conscient de ses devoirs, qui refuse de braver les interdits; un citoyen qui respecte les lois et l’autorité ; un citoyen qui respecte et protège son environnement, car ayant compris qu’il ne fait que se respecter lui-même. En effet, une société permissive où tout est accepté, toléré, justifié ; une société qui ne trouve plus les ressorts moraux pour s’indigner, dénoncer, sanctionner, cette société est vouée à la déliquescence. Il est indispensable de bâtir une éthique du bien commun, de donner l’exemple à nos enfants et surtout de promouvoir au sein des familles et à l’école les valeurs sociales de référence, le patriotisme, la formation civique, les idéaux de paix et du vivre ensemble afin de construire un Togo uni, prospère et paisible ».

Top