Le Premier ministre Komi Selom KLASSOU préside la cérémonie d’ouverture de la 13e réunion du bureau de la CONFEJES à Lomé



Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Komi Selom KLASSOU a ouvert ce 12 avril 2018 à l’hôtel Sarakawa, la 13e réunion du bureau de la conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie (CONFEJES), en présence du ministre béninois du Tourisme, de la Culture et des Sports, président en exercice du Bureau de la CONFEJES, M. Oswald Homeky, du Secrétaire général de la CONFEJES, M. Bouramah Ali Harouna, ainsi que de plusieurs membres du gouvernement togolais et des partenaires techniques et financiers du Togo.
 
Le thème retenu pour la présente rencontre est « Jeunesse et sport : quelle contribution dans la lutte contre le radicalisme, l’immigration clandestine et l’extrémisme violent, pour le vivre ensemble à l’orée du cinquantenaire de notre institution commune » ?
 
Pour le Premier ministre Klassou, ce thème « interpelle plus d’un au moment où nos pays font face, au quotidien, à des défis majeurs comme le terrorisme, l’intolérance cultuelle et son corollaire d’extrémisme violent, la flambée de la haine et le goût à l’immigration clandestine ».
 
Aussi, a-t-il plaidé pour « une réflexion approfondie susceptible de déboucher sur une élaboration des politiques sportives cohérentes dont la mise en œuvre en faveur des jeunes doit permettre d’avoir des résultats à impacts forts et durables ». Le Premier ministre a également convié les pays membres de la CONFEJES à apporter « des réponses globales et durables à la problématique du chômage et de la pauvreté grandissante, terreaux fertiles du terrorisme et de l’immigration clandestine qui frappent de plein fouet certains de nos pays ».
 
Le Premier ministre Klassou a rappelé, à cette occasion, « le vaste, ambitieux et réaliste chantier » que le gouvernement togolais entreprend, sous l’impulsion du Président de la République, « pour donner de l’emploi aux primo demandeurs d’emploi et pour encourager l’insertion socio-professionnelle » en matière d’insertion sociale et de l’amélioration de la pratique du sport.
 
Le Chef du Gouvernement a émis le vœu que la pratique sportive, « vecteur d’intégration, de paix et de cohésion sociale », soit pour nos jeunes « ce puissant filet qui les retiendra loin du radicalisme violent, de l’immigration clandestine et l’extrémisme violent ».
  
« Le sport doit pouvoir réveiller en la jeunesse l’esprit de fair-play, d’acceptation de l’autre,  allumer et maintenir en elle la flamme du vivre ensemble pour un espace francophone paisible, parce que  exempt des attaques terroristes » a-t-il souligné.
 
Pour finir, le Premier ministre a appelé à « mutualiser nos efforts afin de prendre le dessus sur les forces du mal, l’obscurantisme et le fanatisme religieux ». Il a aussi invité  « la jeunesse à renoncer au fondamentalisme et aux enfermements communautaires ou aux replis identitaires pour bâtir le dialogue religieux et promouvoir le brassage culturel ».
 
La Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES) a été créée en 1969. Il  a pour vocation première « d’assurer la promotion de la participation des jeunes pour réussir les changements stratégiques, porteurs de développement économique et de cohésion sociale ».