La mise en place des agropoles au Togo



La mission de la BAD fait le point de ses activités au Premier ministre Komi Selom Klassou.
Décembre 2017, c’est la date retenue par l’équipe d’experts de la BAD en mission au Togo pour lancer la première phase de la mise en place des agropoles. Cet important projet, qui va, à terme, changer l’agriculture togolaise, est une volonté des plus hautes autorités togolaises, en l’occurrence le Chef de l’Etat, le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement. Pour y parvenir, l’équipe d’experts de la BAD a rencontré tous les acteurs impliqués dans la réalisation de ce projet.
Conduite par Serge Marie N’Guessan, représentant résident de la BAD au Togo, la mission a rencontré le vendredi 19 mai 2017 le Chef du gouvernement Komi Selom Klassou pour lui faire le point de ses activités. Il en ressort que la société civile, le secteur privé, les banques, bref tous les acteurs impliqués dans la mise en place des agropoles trouvent un véritable intérêt pour le projet. Plus rassurant, selon Serge Marie N’Guessan, le gouvernement a fait un travail de fond sur le terrain pour faciliter le démarrage du projet.
Mais avant, la mission a discutée avec le Premier ministre Komi Selom Klassou, de certaines réformes et mesures préalables à mettre en place pour le bon déroulement du projet. « Le Premier ministre nous a rassurés de l’action gouvernementale en se sens que tous les ministres sont impliqués dans le programme des agropoles. Le secteur privé, les banques, tous ces secteurs seront mobilisés pour bien tenir ce délai. Il nous encore une fois parlé des actions qui sont menées par l’Etat qui vont dans le sens de réaliser ces agropoles. Nous avons discuté de ces réformes, retenu certaines mesures préalables qu’il faut réaliser rapidement pour nous permettre d’aller à notre conseil d’administration avec les deux grands programmes » a déclaré Serge-Marie N’Guessan.