Aller au contenu principal
Primature de la République Togolaise

62ème réunion du comité des ministres de tutelle de l’ASECNA

Publié le : 19 aoû 2018
62ème réunion du comité des ministres de tutelle de l’ASECNA

Le Premier ministre Komi Selom Klassou a présidé la cérémonie d’ouverture

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a ouvert hier la 62ème réunion du comité des ministres de tutelle de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) qui se tient à Lomé à la suite de la 138e session du Conseil d’Administration.

 

La réunion du Comité des ministres est un rendez-vous annuel pour faire le point des activités menées par l’ASECNA au cours des douze derniers mois et définir les priorités pour l’année à venir. Sont à l’ordre du jour à Lomé, l’examen des procédures de désignation du Directeur général, l’analyse du rapport du Directeur général pour l’année 2017 et le premier semestre 2018 ainsi que la célébration en 2019 du 60e anniversaire de l’ASECNA.

 

A l’ouverture des travaux, le Premier ministre Komi Selom Klassou a exprimé l’honneur du Togo d’accueillir cette importante réunion d’autant plus que le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé est le Champion désigné de l’aviation africaine par ses pairs du continent en vue de coordonner la mise en œuvre effective du marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA) dont la 4e réunion ordinaire du Groupe de travail ministériel sur l’opérationnalisation dudit marché s’est par ailleurs tenue en mai dernier à Lomé.

 

« Il est évident que le choix porté sur le Président Faure par ses pairs de l’Union Africaine est le fruit de son engagement à la cause du développement du transport aérien, l’un des leviers de l’intégration africaine » a affirmé le Premier ministre.

 

Le Chef du Gouvernement a salué « les initiatives courageuses » que ne cesse de prendre notre pays dans le transport aérien. Il s’agit entre autre des politiques de formation, de l’adaptation de la législation aux normes de l’OACI, de la modernisation des infrastructures aéroportuaires, de la modernisation de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema, la sectorisation de la Flight Information Region (FIR) qui permet au Togo de reprendre la pleine souveraineté de la gestion de son espace aérien ainsi que l’application des normes et pratiques de sécurité. Ces mesures qui ont valu au Togo le certificat d’encouragement de l’Organisation de l’Aviation civile internationale (ICAO) en 2016, a souligné le Premier ministre.

 

Se félicitant de la riche expérience de l’ASECNA, « un instrument efficace de coopération basé sur la gestion coopérative de l’espace aérien commun », le Premier ministre a relevé que des insuffisances et des défis subsistent cependant. La hausse du nombre d’avions, dans le ciel africain et l’évolution du métier de fournisseur de service de navigation aérien imposent à l’ASECNA des ripostes en matière de formation de cadres, d’investissement en équipements adéquats, l’appui aux Etats membres et l’anticipation sur les avancées technologiques, a averti le Premier ministre.

 

Il a, pour finir, exhorté les ministres de tutelle à davantage se soucier « de faire de l’ASECNA, chaque jour, un pôle d’excellence au service des Etats membres et des clients ».

 

Le Comité des ministres de tutelle de l’ASECNA est l’instance suprême de pilotage de l’Agence. Il fixe les objectifs majeurs de l’institution, évalue ses performances et lui donne, à partir des orientations des Chefs d’Etats et des exigences de l’OACI, les instructions nécessaires pour réaliser les missions assignées par les Etats.

 

La présidence de ce Comité est tournante. Au terme de son mandat, le ministre malgache des transports a transmis le témoin à Lomé au ministre Ninsao Gnofam des Infrastructures et des Transports qui portera le flambeau durant douze mois.

Top